La gangrène du mouvement étudiant

Alors que le droit à l’éducation subit l’une de ses pires attaques, la FEUQ (Fédération étudiante universitaire du Québec) « réplique » avec une manif ! Rien qu’une manif ! Juste ça ! Pourquoi !? Je me demande sérieusement, si les hommes et les femmes composant l’exécutif de cette fédération, ont réellement le droit à l’éducation à coeur. Le dégel des frais de scolarité est une attaque directe à l’accessibilité à l’éducation et ces lâches préfèrent accepter la défaite, plutôt que d’avoir de la dignité et la décence de se battre.

Il y a, hélas, de ces personnes au sein du mouvement étudiant québécois, qui le tue de l’intérieur. Comment peut-on espérer faire reculer le gouvernement dans sa tentative de saboter le droit à l’éducation, si une partie d’entre nous ont le défaitisme comme leitmotiv ?

Faut se réveiller bon sang ! Nous avons des traîtres dans notre propre camp ! Ce n’est pas pour rien que l’adjectif «carriériste» est utilisé pour les décrire ! Car c’est ce qu’ils et elles sont réellement ! Leur C.V. leur importe davantage. Pourquoi est-ce que nous les tolérons encore ?

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :