Citation de la semaine

«Il est temps pour l’anarchisme de sortir du marais de la désorganisation, de mettre fin aux vacillations interminables dans les questions théoriques et tactiques les plus importantes, de prendre résolument le chemin du but clairement conçu, et de mener une pratique collective organisée.»

Plateforme d’organisation des communistes libertaires

Publicités

12 Réponses to “Citation de la semaine”

  1. Je suis 100% daccord avec cette citation.
    Big up a la #Plateforme d’organisation des communistes libertaires#. Un pas de plus vers le parti davant-garde.

    PS @ Arwen et Nico: je trouve que ca commence a etre rushant de continuer la discussion via blog interpos/s. Que diriez vous quon aille prendre une biere dici un mois et quon discute?

  2. Tu passes ton temps à me provoquer, alors pour ce qui est de me rencontrer en personne, oublie ça tout de suite.

  3. Pis comment peux-tu être en accord avec ça, tu es maoïste !? À moins que tes interventions tiennent davantage du trollisme que d’autre chose…

  4. Tu passes ton temps à me provoquer

    Effectivement 😉

    Mais qui a dit que la provocation est obligatoirement qqchose de négatif? Dans mon petit livre rouge a moi, ça peut aussi bien être positif que de négatif. Par exemple, ça t’as pas provoqué quand t’es sorti de ton trou en Abitibi et rencontré des anars à QC? *

    Pis comment peux-tu être en accord avec ça, tu es maoïste !?

    Lis Mao, tu vas comprendre.
    (Oui c’est prétentieux d’écrire ca, mais je m’assume.)

    À moins que tes interventions tiennent davantage du trollisme que d’autre chose…

    À toi de juger. C’est toi qui a le doigt sur le piton de la censure.

    pour ce qui est de me rencontrer en personne, oublie ça tout de suite.

    Ok, no problem. Je suis pas du tout pressé de te rencontrer.

    * PS1: Prends pas ça mal quand je dis « trou en Abitibi ».

    PS2: PTI, au cas où tu te posais la question, et au cas ou ça t’aiderait à comprendre mes points de vue sur l’anarchisme : je suis maoïste, mais je ne suis pas du PCR (même si je souhaite que le PCR se développe). Par rapport à la NEFAC, je souhaite qu’elle se développe, mais je pense que sa ligne actuelle va l’en empêcher et, qu’à long terme, elle menera probablement à 1) des changements importants (changer ligne sur couches sociales révo, sur nationalisme et sur avant-garde/organisation), ou 2) sa dissolution dans le mouvement maoiste. Ouin… j’avoue que cest provocant ce que j’écris… 😉 lol, fuck la pression sociale du milieu militant, vous penserez ben ce que vous voudrez, moi je prends pas d’ordres de personne sauf des masses. Serve the people. Makibaka.

  5. ça t’as pas provoqué quand t’es sorti de ton trou en Abitibi et rencontré des anars à QC ?

    À ce que je sache, non. Parce que je ne suis pas devenue anarchiste du jour au lendemain, ça c’est fait progressivement. Et je crois que ma tendance à avoir des opinions tranchées a fait en sorte que non, je n’ai pas été provoquée.

  6. Et si j’ai tendance à m’emporter lorsqu’on prétend que j’fais partie d’un quelconque cristi de parti, c’est parce que j’ai déjà eu une très mauvaise expérience avec un gars (que je ne nommerai pas) qui dirigeait un comité de mobilisation. Le gars était carrément manipulateur et ne tolérait pas la dissidence. J’me suis ramassée une volée de bois vert en pleine gueule lorsque j’ai exprimé un désaccord sur une décision que le comité devait prendre. C’était la première fois que je disais que je n’étais pas d’accord…

    Tu comprendras donc que j’ai les chefs en horreur. C’est entre autre à cause de ça que je suis anarchiste aujourd’hui,

  7. Moi j’aime ça m’ostiner et boire de la bière. Ma condition parentale me le permet rarement mais quand c’est possible, je suis partant. J’imagine que tu as mon email –c’est pas dur à trouver– alors si tu passe par Québec, écris moi.

    La provoc, ça me dérange pas. Même que ça permet parfois d’avancer.

  8. @Nicolas: Merci pour ta réponse. Je ne sais pas quand je vais passer à Qc, mais quand je vais y aller je vais te contacter.

  9. Pis comment peux-tu être en accord avec ça, tu es maoïste !?

    Techniquement, un maoiste est nécessairement d’accord avec cette citation, surtout s’il l’a lit comme voulant dire… devenir mao! Mao a d’abord été anarchiste et en tordant un peu les choses on pourrait dire que c’est en appliquant cette ligne qu’il est devenu ML 😉

    je suis maoïste, mais je ne suis pas du PCR

    Heille ça devient compliqué votre affaire. À peu près tout le monde que je connais –sauf une personne– qui penche de votre bord fini par dire qu’il n’est pas membre. En ce qui te concerne j’hésite entre te croire sur parole (auquel cas je me permettrai de te demander pourquoi et qu’est-ce que ça mange en hiver un maoiste «sans parti») et faire pfuiii. L’autre option c’est que tu dises vrai mais que ce soit purement technique (genre t’es sympathisant mais tu n’a pas encore posé ta candidature, ou tu es en attente d’une réponse ou bien tu ne remplis pas exactement toutes les conditions de membership (pas un autre qui a son bareau!).

    Pour ce qui est de ton appréciation de la NEFAC… Ben on verra. Il y aura des changements, c’est sur mais je doute de la deuxième option. En fait, si tu savais le nombre de fois où on m’a dit ça (la première fois c’était le caporal Loiselle en 1993… dis, tu connais le caporal? Il est de la génération des cadres dirigeants du PCR, un criss de bon gars qui n’a qu’un seul défaut…). Je peux comprendre, j’ai le même réflexe: quand je croise quelqu’un de bright qui n’est pas anars, j’ai tendance à me dire qu’il va finir par «voir la lumière»… C’est comme toi ça, un jour tu vas comprendre!

    Je ne sais pas quand je vais passer à Qc, mais quand je vais y aller je vais te contacter.

    Tu sera pas là jeudi? Sinon, ben le 28 mars?

  10. L’anarchisme est une affaire personnelle. Chacun doit faire sa part s’il est convaincu et c’est très facile, suffit de le faire. Il est inutile de rassembler des anarchistes pour que ça marche.

    Un association d’anarchistes c’est bidon.

  11. Lol! Elle est bonne celle-là!

    «Ce serait parfaitement juste s’il s’agissait d’étudiants qui cherchent le vrai, sans se soucier des applications pratiques. Un mathématicien, un chimiste, un psychologue, un sociologue peuvent dire qu’il n’y a pas de programme autre que celui de chercher la vérité : ils veulent connaître, mais pas faire quelque chose. Mais l’anarchie et le socialisme ne sont pas des sciences : ils sont des propositions, des projets que les anarchistes et les socialistes veulent mettre en pratique et qui, par conséquent, ont besoin d’être formulés en programme déterminés. La science et l’art des constructions progressent chaque jour. Mais un ingénieur, qui veut construire ou même démolir, doit faire son plan, réunir ses moyens d’action et agir comme si la science et l’art s’étaient arrêtés au point où il les a trouvés au début de son travail. Il peut heureusement arriver qu’il puisse utiliser de nouvelles acquisitions faites au cours de son travail sans renoncer à la partie essentielle de son plan. Il se peut également que les nouvelles découvertes et les nouveaux moyens de l’industrie soient tels qu’il se voit dans l’obligation d’abandonner tout, et de recommencer de zéro. Mais en recommençant, il aura besoin de faire un nouveau plan basé sur ce qui est connu et acquis alors, il ne pourra concevoir et se mettre à exécuter une construction amorphe, avec des matériaux non composés, sous prétexte que demain la science pourrait en suggérer des formes meilleures et l’industrie fournir des matériaux de meilleure composition.

    Nous entendons par mouvement anarchiste l’ensemble de ceux qui veulent contribuer à réaliser l’anarchie, et qui, par conséquent, ont besoin de se fixer un but à atteindre et un chemin à parcourir. Nous laissons bien volontiers à leurs élucubrations transcendantales les amateurs de vérité absolue et de progrès continu, qui, ne mettant jamais leurs idées à l’épreuve des faits, finissent par ne rien faire ni découvrir.»

    -Errico Malatesta

  12. Un truc que j’ai appris avec le temps et que je vous suggère d’utiliser:

    Ceux/celles qui recoivent le plus de réponses sont ceux/celles qui posent le moins de questions.

    Ceci dit, soyez patients 😉 moi avec j’ai hate d’aller à Québec, mais avant, jai beaucoup de choses a regler a MTL. Chaque chose en son temps.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :