Vos amis imaginaires…ne sont pas les nôtres !

Encore une fois, des députés pro-vie tentent de s’attaquer aux droits des femmes. Car selon ces hommes et ces femmes, ce que leur amis imaginaires pensent (je parle ici de leurs croyances en de supposés « dieux »), devrait régir nos existences. Ça me fait tellement rager ! Le droit à l’avortement est un droit fondamental pour toutes les femmes et voilà qu’on tente encore une fois de nous l’enlever.*

Ce n’est pas tout le monde qui obéit aux désirs de leurs amis imaginaires. Ce sont pas des êtres vivants bon sang… Allah, Jésus, Yahvé…juste différents noms pour diverses inventions de l’esprit. Que l’on vienne pas me parler des supposées belles valeurs du christianisme… Criss me semble que si l’amour du prochain serait vraiment une priorité…le vivre et laisser vivre serait la pierre angulaire des interventions politiques de ces fous et folles religieux.

Au lieu de ça, nous sommes en présence de liberticides qui souhaitent que la vie des femmes soient régies par les désirs d’être obscurs et imaginaires… Il y a une chose qui vient de me flasher: on décrit les personnes entendant des voix comme des malades mentaux. Mais ceux et celles qui veulent que la liberté des filles et des femmes soient brimées, à cause de ce que veulent leurs amis imaginaires…sont normaux !?

Une citation pour finir: «L’athéisme n’est pas une thérapie mais une santé mentale recouvrée»- Traité d’athéologie, Michel Onfray.

* http://voixdefaits.blogspot.com/2008/03/le-droit-lavortement-menac-par-la-bande.html

Publicités

3 Réponses to “Vos amis imaginaires…ne sont pas les nôtres !”

  1. C’est drôle, le traité d’athéologie est Michel Onfray est le prochain livre que je vais lire, c’est bon alors?

  2. Oui. L’auteur traite aussi brièvement de l’implication de l’Église catholique dans le génocide rwandais (il y a eu un prêtre qui a été condamné à la prison à vie par le TPI cette semaine, par rapport à son implication dans ce génocide).

  3. Le début frappe fort!

    J’ai remarqué la date de parution, 2005, c’est récent, je trouve que c’est un plus.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :