Pour des souverainistes, un fasciste avant un anglophone !

Vous avez sûrement entendu parler du projet de changer le nom de la station de métro Lionel-Groulx à Montréal pour «Oscar Peterson», un musicien de jazz de race noire qui est décédé en janvier dernier. Et bien comme il fallait s’y attendre, les nationaleux ne sont pas contents. Ceux-ci préfèrent le nom d’un putain de raciste…plutôt que celui d’un excellent musicien. Pour la simple et bonne raison qu’Oscar Peterson est anglophone.

C’est ça le visage de la racaille nationaliste et souverainiste du Québec. Ils et elles préfèrent qu’une station de métro porte le nom d’un supporteur du fascisme, plutôt qu’un nom anglophone. Ça n’a pas de criss de bon sens ! AYE ! Criss, les souverainistes se comportent en vierges offensées lorsqu’on leur reproche le lien de certains d’entre eux avec l’extrême-droite. Va bien falloir à un moment donné que quelqu’un se réveille !

Lionel Groux supportait le fascisme, le racisme et l’anti-sémitisme. Il était opposé à toute immigration non-catholique au Canada et travaillait afin que les Juifs n’aient pas accès à l’asile au Canada, pendant la guerre de 39-45. Et en plus de ça, il prônait la pureté des races.

Je pense que ces exemples sont assez éloquents, il me semble en tout cas. Mais pour certaines personnes obsédées par le drapeau québécois et leur belle et grande « nation », ce n’est pas assez. Et ça, je ne le comprends pas. Vraiment pas.

Publicités

11 Réponses to “Pour des souverainistes, un fasciste avant un anglophone !”

  1. Lionel Groulx était nationaliste, de droite, traditionaliste, ultra-catho, anti-féministe et xénophobe — ce qui suffit à le rendre assez peu sympathique, vous ne trouvez pas? Il n’était toutefois ni fasciste, ni antisémite, ni raciste. Et bien moins antijuif que Mackenzie-King, qui de 39 à 45 est le principal responsable de l’attitude canadienne envers l’immigration juive.

    Cela n’aide en rien un argument d’exagérer ou de colporter des imprécisions.

  2. décembre Says:

    À ce que je sache, les Lionel Groulx de ce monde n’ont jamais tué quelqu’un avec leur opinion qui en vaut bien d’autres, en démocratie en tout cas. Son oeuvre est aussi grandiose et mis à part cette partie que vous haissez, faut l’dire, les reste est assez bon n’est-ce pas?

    Présentement, j’aimerais ressentir le même dégoût de votre part dans vos écrits à propos des racistes religieux fanatiques clockwork orange d’Israël armés jusqu’aux dents, qui tuent des civils palestiniens et qui continuent à bâtir des « colonies » en ce moment même. Merci.

  3. «Les enfants nés de mariages mixtes souffrent d’une forme de schizophrénie parce qu’ils sont habités par deux âmes différentes». Lionel Groulx.

    Criss si c’est pas du racisme ça…

  4. Pour ma position concernant le conflit israélo-palestinien, je vous réfère à mon article «Ni sionisme, ni islamisme»: https://yabastarougeetnoir.wordpress.com/2008/01/12/ni-sionisme-ni-islamisme/

  5. Citation hors contexte. Groulx parlait de mixité linguistique, pas raciale.
    Être raciste, c’est premièrement croire qu’il existe des races dans l’espèce humaine et qu’il y a une hiérarchie des races. Si on suit cette définition, Groulx n’était pas raciste mais xénophobe. Quand Groulx utilisait le mot «race» avant 1945, il voulait dire «ethnie». En bon curé, il adhérait à l’universalisme professé par l’Église — un genre humain unique, qui descend du couple initial (Adam et Ève, pour ne pas les nommer).

    Tout ça pour dire simplement que déformer les propos de l’adversaire, c’est un sophisme. User de sophismes, c’est disqualifier ses propres arguments, ce qui revient à se tirer dans les pieds dans un débat. Je le répète: Groulx était suffisamment détestable sans qu’on se sente obligée d’en remettre.

    C’est comme pour le fascisme. Je commence à en avoir marre qu’on traite n’importe qui et n’importe quoi de fascisme. Le terme est devenu tellement galvaudé qu’il ne veut plus rien dire.

    Know your enemy: telle est ma devise. Transformer son adversaire en bonhomme sept heures n’a rien d’utile.

  6. Autre chose. S’il faut enlever tous les salauds du métro, la tâche est grande: Pie IX, Henri Bourassa, Jean Drapeau, Peel, McGill, Laurier…

    Mais puisque tout le monde se fout de l’histoire, mieux vaut s’intéresser à des questions plus urgentes.

  7. décembre Says:

    Les mariages mixtes faisaient partie de l’ancien folklore chrétien. On ne se mêle pas et on convertit les autres, les âmes perdues. L’Église juive est encore avec de tels principes.

    En ça, Lionel Groulx a été fidèle à l’enseignement de l’Église à laquelle il avait donné sa vie.

    Il n’était donc pas « raciste » comme les critères d’aujourd’hui décrit le racisme mais bien homme de son temps. Autre temps autres mœurs.

    Il y a 30 ans, on buvait en conduisant, personne n’attachait sa ceinture, les autos n’en avaient même pas, et les bébés conduisaient l’auto sur les genoux de leur père. Groulx, c’était 50 ans au moins avant ça et ça nous a donné le Jardin Botanique que tout le monde, même les « mélangés » et schizophrènes maintenant peuvent visiter pour s’instruire !

    Vous pourriez traiter de raciste votre propre grand-père si vous saviez vraiment ce qu’il pensait des noirs qui envahissaient son quartier !

    Relaxez que diable, il ne s’agit que d’une opinion.

  8. R.d.w. Says:

    Il a été soupçonné durant la 2ieme guerre de faire partit d’un regroupement pro-nazi.

    La dernière découverte de l’historienne Esther Delisle va donner des ulcères à ses confrères: pendant la crise de la conscription de 1942, les services secrets américains et canadiens étaient convaincus que des leaders nationalistes québécois bien en vue, dont l’abbé Lionel Groulx, complotaient dans une organisation clandestine pro-nazie baptisée «Garde de Fer»!

    Esther Delisle, dont la thèse de doctorat sur l’antisémitisme des nationalistes canadiens-français des années 30 est la plus controversée de l’histoire de l’Université Laval (L’actualité, 15 juin 91), s’apprête à publier un nouveau livre sur le Québec de la Deuxième Guerre mondiale (et de l’après-guerre). Elle y exhume un sulfureux rapport confidentiel adressé au Secrétariat d’État américain par le consul des États-Unis à Québec, Rollin R. Winslow. Ce rapport, qui s’inspire d’une enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), porte sur deux jeunes activistes, Raymond Chouinard et Laurent Tardif. Le premier avait été arrêté pour avoir distribué des tracts pro-allemands lors d’un meeting anticonscription à Limoilou – le Canada est alors déjà en guerre contre l’Allemagne. Le second, étudiant à l’Université Laval, est un présumé complice. Des notes et un journal trouvés chez Tardif permettent de croire qu’il mène des activités politiques «très subversives», voire qu’il se livre à l’espionnage, et qu’il se rapporte à un groupe de dirigeants nationalistes: le consul donne une liste de 14 noms, qui constituent un véritable «Who’s Who des nationalistes québécois des années 30», note Esther Delisle.

    Selon le rapport, Lionel Groulx et l’abbé Pierre Gravel, curé de la paroisse Saint-Roch, à Québec, «ont continué de tenir des réunions clandestines avec le groupe de jeunes nationalistes dont Tardif était membre et ce, après que le Canada fut entré en guerre. Le journal [de Tardif] raconte comment l’abbé Gravel a expliqué les avantages du national-socialisme en Allemagne».

  9. Esther Delisle est aussi historienne que mon chien berger. Une règle de première importance quand on veut se faire polémiste: ne se fier qu’à soi-même.

    Lionel Groulx, dans les années 40, parlait des Métis du Manitoba avec énormément d’admiration. Il ne faisait pas la promotion du racisme. Cependant, il est possible qu’il ait en effet fréquenté certains pro-Allemagne.

  10. Lionel Groulx était un raciste merdique qui a fait l’apologie du racisme et de l’antisémitisme dans ses ordures littéraires , ramassis que bouffent avec des délices les nationalistes Québecois contemporains .

  11. Ces admirateurs de Lionel Groulx formant un groupe d’environ 500 membres. Oh my gode, j’ai peur! 😉

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :