Utilisateur-payeur ? No way !

Un petit article avant d’aller au lit. Je viens de lire les recommandations du rapport Montmarquette, qui recommande entre autre d’hausser les droits de scolarité et les tarifs d’électricité, afin d’hausser les revenus de l’État. Cette étude a été menée par un groupe de travail avec à sa tête, un économiste. Comment prétendre alors à l’objectivité de ce rapport ?

On demande encore une fois aux citoyens et citoyennes défavorisés et de la classe moyenne de se sacrifier. A-t’on abordé ne serait-ce qu’une seule fois le fait que les entreprises québécoises contribuent de moins en moins aux revenus de l’État ? Permettez-moi d’en douter… Les revenus de l’État viennent en grande majorité des contribuables (80 %), alors que les entreprises ne contribuent qu’à 20 %. Et ça, c’est sans parler des sommes astronomiques qui partent chaque année dans divers paradis fiscaux.

Les prix de plusieurs denrées alimentaires sont en constante augmentation. Le prix de l’essence n’arrête pas de monter (on prédit même qu’il pourrait même grimper à 1,50 $ le litre cet été). L’université coûte de plus en plus cher…

Vous êtes pas tannés de payer ?

Bon, je vais dormir.

Publicités

7 Réponses to “Utilisateur-payeur ? No way !”

  1. J’aimerais seulement préciser que l’économique est une science, et non une idéologie. Certes, certains économistes croient au principe utilisateur-payeur, mais d’autres non.

  2. Effectivement, ce n’est pas parce que c’est un économiste qu’il n’est pas crédible. Il faut aussi considérer quelle est l’idéologie qu’il défend et pour qui il travaille.

    Pour le reste, je suis d’accord avec vous concernant les frais de scolarité et l’électricité. La drouate étatiste a pour but de saccager les programmes sociaux pour détourner l’argent des CONtribuables à leurs propres fins. Tant qu’aucune réduction réelle de la taille de l’État ne sera faite, ces propositions sont inacceptables et les mesures sociales sont préférables aux mesures de drouate étatiste.

    En ce qui concerne l’électricité, voici ce qui pourrait être fait: garder les bas tarifs actuel de 6.6 cents du kilowattheure jusqu’à un certain seuil pour permettre aux pauvres de se chauffer l’hiver, quitte à ce que le seuil soit saisonnalisé. Pour la consommation excédentaire, augmenter les tarifs à 10 cents du kilowattheure, tout en baissant les impôts des particuliers. La même grille devra s’appliquer aux entreprises. Terminés les tarifs préférentiels!

    En ce qui concerne la fiscalité des entreprises, je ne suis pas d’accord avec vous. Il faudrait que je l’explique dans un prochain billet!

    Au fait, je vous ai répondu dans un nouveau billet concernant la séparation du Québec.

  3. clusiau Says:

    …J’aimerais seulement préciser que l’économique est une science, et non une idéologie. ….F.

    Non mais, tu nous prend pour qui là ? Une science ? hahahahahaha tabarnac est bonne.

  4. L’économique est une science sociale mais pas une science pure.

  5. clusiau Says:

    Une science sociale ? Quossé ça ?

  6. Bolchoi Says:

    « (on prédit même qu’il pourrait même grimper à 1,50 $ le litre cet été) »

    Tu parle du prix de l’essence en dollar us ? Car 1.50$ (soit 1€) c’est bien en dessous du prix actuel de l’essence en France ! Qui est a environ 1.40€/litre !

  7. Non, 1,50 $ en dollars canadiens.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :