L’os** de projet de loi C-484…

Si vous suivez un tant soit peu l’actualité, vous avez sûrement entendu parler du projet de loi C-484, qui vise à donner un statut juridique au foetus, dans le cas où une femme enceinte serait assassinée. Bon jusque là, rien de problématique. Le problème est que les groupes pro-vie s’en vantent (le projet de loi a été déposé par un député conservateur albertain). Connaissant le fond catho extrémiste des conservateurs (surtout ceux de l’Ouest), il semble pourtant clair que même si ceux-ci n’arrêtent pas de dire qu’il est explicitement spécifié que ce projet de loi ne concerne pas l’avortement, il y a de quoi s’inquiéter.

Ce qui me choque le plus là-dedans, c’est qu’on se retrouve une fois de plus avec des maudits cathos extrémistes qui pensent que ce leur « dieu » pensent devrait s’appliquer à tout le monde. NON ! Je m’en criss de ce que votre ami imaginaire pense ! Ses moindres désirs n’ont pas à régir ma vie et mon corps ! ÇA N’A AUCUN SENS !

Pour reprendre un commentaire laissé sur ce blogue (par Anarcho-pragmatiste), de nombreuses personnes pensent que les musulmans ont le monopole de l’extrémiste religieux. Eh bien, ces personnes devraient s’ouvrir les yeux. Parce qu’une atteinte au droit à l’avortement est une mesure liberticide. Rien de moins.

Mise à jour 19 avril: Avez-vous remarqué que dans bien des cas, les opposant(e)s à l’avortement sont également pour la privatisation du système de santé ? C’est exactement ce qui se passe aux É.-U. Les pro-vie veulent l’abolition de l’avortement, pour que toutes les grossesses soient menées à terme. Mais si ces mêmes enfants venaient qu’à mourir parce que leurs parents sont trop pauvres pour leur payer des soins; eh bien là ils ferment leur gueule ! Un avortement c’est mal, mais un enfant qui meurt d’une maladie (la leucémie par exemple), ils s’en câlissent !

Publicités

3 Réponses to “L’os** de projet de loi C-484…”

  1. clusiau Says:

    Tout religieux est un fanatique sinon il serait accusé de manque de foi !

    Les religieux me dégoûtent.

  2. Cette loi ne présente pas une menace réelle contre le droit à l’avortement. Je viens d’écrire un billet là-dessus.

  3. Et effectivement les pro-vie pro-privatisations sombrent dans une contradiction grotesque.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :