Retour sur la contre manifestation pro-choix

Une contre manifestation pro-choix s’est tenue s’est tenue cet après-midi à Québec, en réaction à une «chaîne de la vie» de pro-vie. Nous étions au moins deux fois plus nombreux qu’eux. Nous fûmes particulièrement bruyants avec de nombreux slogans. Je crois que notre message fut entendu par de nombreuses personnes (le lieu de la contre manifestation étant en face d’un centre commercial; les pro-vie manifestant devant un hôpital où des avortements ont lieu).

Il faisait froid mais s’il faut y retourner l’année prochaine: je le ferais sans hésiter !

Contre tous les intégristes: je refuse et je résiste !

5 Réponses to “Retour sur la contre manifestation pro-choix”

  1. Vous savez de qui était composée la manifestation pro-vie? Groupe d’âge? Sexe? Religion?

  2. Il y avait environ une vingtaine de personnes du côté des pro-vie. Des hommes et des femmes, jeunes et vieux. Cette année il n’y a pas eu d’enfants qui ont été forcés à prier (ce qui fut malheureusement le cas l’année dernière). Pour ce qui est de la religion, l’un des organisateurs est catholique; mais il me semble qu’il y a des protestants d’impliqués là-dedans.

  3. Rassurant de voir que les pro-vie n’ont pas la cote, même à Culbec City!

  4. Yesss!

    Je suis bien contente que le travail du Dr Morgentaler ait été reconnu avec l’Ordre du Canada et ce, même si je trouve que les médailles, la GG et tout le pataclan sont du dernier kétaine.

    Je suis également super ravie que Turcotte ait renvoyé sa médaille (lui il me fait renvoyer tout court). Et j,ai trouvé juteuse l’ironie qui a voulu que, le même jour, on apprenne que le diocèse a versé 60 000$ à l’abbé pédophile Maupéou pour qu’il aille étudier à Ottawa (crime le coût de la vie est cher là!!!). Turcotte a justifié le fait que c’était juste «une erreur de parcours» de la part du soutané.

    On aurait voulu exposer les contradictions de cette patente en décomposition qu’est l’Église catholique qu’on n’aurait pas pu faire mieux.

    Les seuls religieux que je prends au sérieux sont ceux qui agissent concrètement pour la justice sociale, l’environnement et la défense des exclus et des démunis (et qui le paient parfois de leur vie, par exemple en Amérique latine). Vive la théologie de la libération! Ceux qui se font torcher et se prélassent dans des bureaux, je les emmerde!

    Jesus was a community organizer. Pilatus was a governor.

  5. Oui je viens de lire la nouvelle sur le site de Radio-Canada. Je suis effectivement très contente qu’il ait reçu cette récompense, malgré les protestations des pro-vie.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :