Que l’on lui fasse confiance !?

Dans son discours inaugural, Jean Charest a demandé aux Québécois et aux Québécoises de lui faire confiance. Comment pouvons-nous faire confiance à un politicien qui nous disait, il n’y a pas si longtemps, que le Québec allait être épargné par la récession ? Et le pire, qu’il ignorait l’ampleur des pertes de la Caisse de dépôts ?

Je ne sais pas comment on pourra se sortir de cette maudite crise. Mais parti comme c’est là, je crois que nous sommes mal partis.  Le pire est à venir…

Publicités

6 Réponses to “Que l’on lui fasse confiance !?”

  1. Deux points positifs:

    1) Il est plus facile de vendre l’idée de la séparation du Québec en temps de crise.

    2) Les gens vont mieux comprendre les impacts pervers d’une État trop gros.

  2. Ajoutons qu’il avait dit qu’il n’y aurait pas de déficit. Dommage que l’opposition soit si faible; ce gouvernement aurait besoin de se faire rappeler les raisons de son élection.

  3. Opposition faible? Ce sont les affres d’un Jean De La Charogne majoritaire! Mais il faut faire attention: 51 députés du PCul, c’est beaucoup mieux que prévu! 🙂

    Tout de même, je les trouve un peu trop silencieux en ce moment. Comme si le PCul savait fort bien qu’il n’aurait pas fait mieux dans le dossier de la Caisse Des Despotes…

  4. Arwen, j’ai répondu à ton dernier commentaire.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :