Révolution…sans organisation ?/Quelle réponse face à la crise ?

Cet article s’adresse à certaine catégorie d’anarchistes. Je ne comprends pas comment on peut attendre que les mouvements sociaux se radicalisent d’eux-mêmes. Ça me paraît aussi absurde que n’importe quel croyant en attente du retour de son « sauveur » sur Terre. Bon nombre des prolétaires d’aujourd’hui n’ont aucune conscience politique et ignorent leurs intérêts de classe. Comment peut-on alors espérer que ces gens allument un bon matin et déclenchent un processus révolutionnaire ?

C’est bien beau la pensée magique mais dans l’état actuel du monde, le temps n’est plus à l’éternelle attente. À moins d’avoir rejeté l’objectif de révolution…

L’objectif de ce texte n’est pas de vous convaincre de joindre les rangs de l’UCL. C’est juste que je m’inquiète des conséquences de la crise économique sur les plus démunis de la société. Je me demande quelle sera la réponse des libertaires face à cette terrible situation. D’un côté, je rejette les appels à la révolution immédiate. Mais je refuse de rester les bras croisés…

Publicités

3 Réponses to “Révolution…sans organisation ?/Quelle réponse face à la crise ?”

  1. Personnellement, je suis d’accord avec toi sur le fond, même s’il est possible que ma série de billets sur le COBP ait pu te faire croire le contraire.

    Cependant, un vigoureux travail d’éducation populaire volontaire sur l’anarchisme est à faire et est plus efficace qu’un manif de 300 personnes.

  2. Qui vises-tu exactement avec ce billet? J’ai de la difficulté à identifier le discours auquel tu fais référence, Arwen.

  3. En fait, il y a comme deux articles en un seul. Je reconnais que le discours n’est pas clair. Je m’adresse aux anarchistes non-organisés dans cet article. À ceux qui attendent, les bras croisés, que les mouvements sociaux se radicalisent d’eux-mêmes, avant de s’impliquer de façon concrète. Ces anarchistes passent souvent leur temps à critiquer les organisations anarchistes (comme l’UCL), alors qu’ils ne font rien concrètement au quotidien pour avancer vers notre objectif de révolution.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :