Qui sont les véritables barbares… ?

J’ai été estomaquée d’apprendre qu’une loi autorisant les Afghans à violer leurs femmes sera peut-être adoptée par le gouvernement afghan. Curieusement, cette fois-ci, le maire Labeaume ne semble pas pressé de qualifier les élus afghan de «barbares».

Loin de moi l’idée de minimiser la gravité des actes commis par les talibans lorsqu’ils étaient au pouvoir. J’ai cependant l’impression que parce que cette mesure est proposée par le gouvernement mis en place par les USA, que le gouvernement canadien ne s’y opposera pas. Et dire que notre armée est en combat là-bas pour supposément défendre les droits des femmes…

Publicités

4 Réponses to “Qui sont les véritables barbares… ?”

  1. Bien dit!

    Vite Labeaume, une conférence de presse! 😉

  2. Si je voulais être vraiment méchant, je dirais que cette loi constitue un progrès, parce qu’actuellement, ce sont les soldats canadiens qui violent les Afghanes…

  3. hohoho!

    Le viol de guerre est plus courant que l’on pense.

  4. Les Assyriens coupaient les membres des soldats ennemis tombés au combat avant de les répandre à travers les champs. Ainsi, selon la tradition, les esprits troublés des défunts dont les dépouilles ne pouvaient pas être retrouvées et inhumées correctement devenaient des « etemmus », des spectres malfaisants. Après une victoire assyrienne, une armée de ces spectres était censée envahir le pays et terroriser les habitants.

    Le viol est une autre stratégie de guerre fantôme, dont les militaires connaissent parfaitement les effets pervers à long terme sur la psychologie des populations.

    En plus, le viol ne fait pas de fumée blanche comme les bombes au phosphore blanc. C’est parfaitement indétectable, discret, et dévastateur.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :