La FFQ dépasse les bornes !

J’ai eu (et j’ai encore) du mal à comprendre la prise de position prise par la Fédération des femmes du Québec concernant le port de signes religieux par les employés de l’État. Depuis quand la laïcité de l’État doit être sacrifiée en raison de l’intégration !?

Oui les femmes immigrantes doivent s’intégrer à la communauté québécoise. Mais le fait d’indiquer clairement, et ce autant aux femmes québécoises que celles venant de d’autres pays, que l’État québécois doit être laïque permettrait de mettre les choses au clair, une bonne fois pour toutes. Je considère que les religions et leurs pratiques doivent être du domaine privé uniquement.  Ce que je veux dire, c’est qu’en même temps que nous demanderions à tous les employés de l’État de ne pas aborer de signes religieux dans le cadre de leur travail, nous devrions retirer les crucifix des hôpitaux et aussi celui de l’Assemblée nationale. Pourquoi resterions-nous accrochés à une relique passéiste et dépassée qu’est l’Église catholique ?

9 Réponses to “La FFQ dépasse les bornes !”

  1. L’État doit disparaître.

  2. En effet ,mon cher Mouton Marron, c’est surtout ça le problème!

    Comme je disais dans mon billet sur la question:

    « Donc, même si d’un point de vue étatiste, un État laïc est préférable, la véritable racine du problème des accomodements déraisonnables n’est pas le fait que l’État soit laïc ou non. En fait, la véritable racine de ce problème est le monopole étatique des services publics qui fait en sorte que les besoins de certaines personnes ne sont pas comblés, ce que les anarchistes doivent combattre en priorité! Mettre un terme au monopole étatique serait encore plus respectueux des gens que le monopole étatique actuel, même laïc! »

  3. Bon point Arwen, concernant la religion catholique!🙂

  4. Bien entendu que l’État doit disparaître. Mais est-ce qu’on s’entend sur le fait que ce n’est pas pour tout de suite ? Je ne m’attends d’ailleurs pas à voir une telle chose de mon vivant. Les propos émis dans mon article concernent la vocation que l’État devrait avoir en ce moment.

  5. Là-dessus, on s’entend!🙂

  6. Je n’aime pas ce règlement parce que je considère les employé-e-s de l’État comme des individus indépendant-e-s plutôt que comme le visage humain et la personnification du gouvernement. Les employées musulmanes travaillant pour les ministères traînent leur religion avec elles même si elle ne vous sortent pas un « Incha’ Allah » à tous les deux ou trois mots. Ça fait partie de leur intégrité et c’est tout. Ça reste cependant un problème, parce que la religion c’est de la merde et que le voile n’est pas adapté à la réalité climatique de la planète Terre.

    Adopter un règlement interdisant le port du voile, ce serait alourdir l’État dans l’objectif de présenter une face bien lisse, conforme et uniforme à la population. Je sais bien que l’État ne disparaîtra pas demain, mais je souhaiterais que ça arrive au cours des 500 prochaines années. Ce très court laps de temps n’admet aucun recul, comme vous vous en doutez.

  7. Je comprends ton raisonnement, mais ça ouvre la porte à de nombreux dérapages.

    Tant qu’à y être, je vais pouvoir créer la religion Gendronienne et exiger que je puisse porter en permanence une tuque de José Théodore. J’exigerai aussi de porter un couteau de cuisine visible.😉

  8. On nous sert toujours l’argument du port de l’arme quand quelqu’un défend le « droit de porter des symboles religieux en public ». Or, je suis contre le port du kirpan comme du port de toute autre arme, parce qu’une arme peut avoir un pouvoir coercitif, même si elle reste dans son étui. Les Sikhs qui s’obstinent à garder leur gros couteau sur eux, je n’ai pas peur de le dire, sont des crétins qui méritent un tabarnak de coup de pied dans le cul. Surtout que je connais un Sikh qui a décidé de se moderniser en se faisant faire, dernièrement, un kirpan de la longueur d’un coupe-ongles qu’il accroche à son cou, ce qui rend la pratique incroyablement moins stupide sans la dénaturer.

    Sauf qu’un voile, un turban ou une croix, ça ne blesse que l’orgueil.

  9. Une tuque de José Théodore aussi.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :