Ça va mal…

Maintien de la droite lors des dernières élections européennes. Percée de l’extrême-droite lors de ces mêmes élections. Infestation de stickers racistes à Québec. J’ai la douloureuse impression que la crise économique n’aura servi à rien. Absolument rien. La gauche ne parvient pas à apporter une critique radicale du système capitaliste et de la grave crise qu’il a engendré. On dirait plutôt que c’est l’extrême-droite qui en profite !

Ce que je veux dire par «la gauche ne parvient pas à apporter une critique radicale du système», c’est que oui des analyses sont produites et diffusées, mais celles-ci ne rejoignent pas, ou très peu, les personnes qui sont le plus touchées par les conséquences de la récession que nous vivons présentement. J’ai donc l’impression que le capitalisme ne fera que sortir renforcé de cette maudite crise.

Je ne suis pas nihiliste; mais des situations de ce genre me font écrire des billets teintés de nihilisme…

Publicités

3 Réponses to “Ça va mal…”

  1. Une des grandes force de « la gauche » c’est d’être capable de faire des critiques constructives, et même de faire des auto-critiques. Un des éléments qui ressort de la « droite » (qui passe pour une force mais que nous on dénonce) c’est qu’elle a l’air d’offrir des solutions. Elle a l’air d’offrir des solutions plus rapide et beaucoup plus facile en plus (ça demande moins de réflexion et pas d’auto-critique, juste à blâmer « les autres »); on a qu’a chatouiller la xénophobie et le nationalisme et à promettre l’ordre (tout à la bonne place: les boss donnent des jobs, les employés travaillent, les femmes sont à la maison, les enfants à l’école).

    La « gauche » demande une critique mais aussi une construction commune. C’est pas facile quand on a toujours été soumis à penser en relations humaines antagonistes (si quelqu’un a quelquechose, c’est parce que moi j’en ai pas/ si les immigrants ont des jobs c’est parce qu’ils nous les enlèvent). La « droite » est plus facile, elle ne demande que de suivre, pas de construire en commun.

    J’ai la chienne que la crise qu’on est en train de vivre anesthésie les forces qui veulent lutter pour un autre monde. Faut pas se laisser endormir. Faut garder les yeux ouverts et se rendre compte que malgré la volée que le système a mangé il est toujours défendu et fait toujours partie de l’idée dominante. Pire, ce sont les gens qui payent pour garder le système debout!

    On lâche pas!

    Et en passant je t’ai mit sur notre blogroll et je te pique ton image de la semaine… Elle est malade^^

  2. Tout n’est pas sombre: La Nouvelle-Écosse élit un gouvernement néo-démocrate.

    Je pense qu’il n’y a rien de coulé dans le béton. Ça dépend juste où tu regarde…

  3. Je n’ai jamais parlé de quoique ce soit de coulé dans le béton.

    Je dis qu’il faut rester aware (merci JCVD^^). Pas vendre la peau du système avant de l’avoir tué.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :