Bien mal placé !

Il y a de ça une semaine environ, le président vénézuélien Hugo Chavez a accusé les États-Unis d’avoir provoqué le séisme en Haïti (car selon lui les dirigeants américains n’en faisaient pas assez pour venir en aide au peuple haïtien). Il me semble que pour un président vite sur la censure et qui en plus soutient le président fasciste iranien, il est bien mal placé pour parler de la sorte !

Chavez avait félicité Ahmadinejad pour sa victoire aux élections d’août 2009, même s’il semble y avoir eu des irrégularités et que de nombreux opposants au régime furent emprisonnés, tués ou même exécutés. Jamais le président vénézuélien ne s’est offusqué du caractère carrément fasciste du gouvernement iranien. Il parle même de ce dictateur comme un «frère».

Ce qui est autant plus inquiétant est le silence de la gauche institutionnelle québécoise à ce sujet. Hugo Chavez a assurément des admirateurs au sein de QS, mais il me semble que l’on ne les entend jamais sur le lien unissant Chavez au président fasciste iranien. Comme si pour eux, l’anti-américanisme permet de fermer les yeux sur les atrocités inhumaines qui sont infligées aux hommes et femmes de l’Iran.

Publicités

6 Réponses to “Bien mal placé !”

  1. anarchoi Says:

    http://forums.resistance.tk/message.php?t=8178

    Secret des sources ? Une introuvable déclaration « paranoïaque » d’Hugo Chávez

    Publié le 31 janvier 2010 par Henri Maler

    Hugo Chávez, selon Le Monde, « soupçonnerait » Washington d’être directement à l’origine du séisme à Haïti. Il l’aurait même affirmé devant des militaires, selon Le JDD. Une vidéo diffusée par Russia Today en serait, entre autres, la preuve.

    Information vérifiée et recoupée ou nouveau cas de circulation circulaire de la désinformation ? Devinez…

    Le 20 janvier 2010, Le Monde titre : « Pour Hugo Chávez, les Etats-Unis sont responsable du séisme » (transformation d’un titre précédent, comme le montre le lien, qui annonçait « Haiti et ses « amis » vénézuélien et cubain »).

    Voici ce que l’on peut lire dans cet article : « […] M. Chávez soupçonne Washington d’être directement à l’origine du séisme. Selon le quotidien espagnol ABC, la télévision d’Etat vénézuélienne a récemment retransmis des propos du président évoquant “un test de la marine américaine”. Le test en question serait ni plus ni moins celui d’une “arme secrète” capable de provoquer des tremblements de terre. »

    Et Le Monde de renvoyer à cette première source : un article du journal espagnol (de droite) ABC, , rédigé depuis Madrid et paru le même jour sous le titre « El arma secreta para provocar terremotos ». Cet article reprend un article précédent, paru le 19 juillet sous un titre plus explicite : « Chavez accusa a RE.UU. de provocar el seísmo de Haïti ».
    [Cette image est empruntée au site « Rebelión » qui publie un article sur le sujet [1].]

    Dans l’article d’ABC mentionné par Le Monde on peut lire notamment : « Le gouvernement antiaméricain du Venezuela, avec sa paranoïa habituelle contre l’empire yankee, assure que le séisme de Haïti “résulte d’un test de la marine étatsunienne” […] L’imagination du président bolivarien se fonde sur une prétendue note “préparée par la Flotte russe du Nord” et publiée sur le web de la télévision étatique Vive. » » [2]

    Où Hugo Chávez a-t-il tenu les propos qu’on lui prête ? On ne le sait pas à ABC, et encore moins au Monde. Mais ABC cite comme base présumée des propos attribués à Hugo Chávez, un article – hallucinant, il est vrai… – publié sur le site de « Vive TV », sous le titre « « Terremoto experimental » de Estados Unidos devastó Haití » et attribué à la RNV (Radio Nacional de Venezuela) [3]. Rien n’atteste qu’il s’agisse d’autre chose que d’une (déplorable…) « libre opinion ». En tout cas, elle n’engage en rien le gouvernement venezuelien. Le Monde, en revanche, a trouvé plus simple de ne pas mentionner cet article, préférant tout mélanger et attribuer son contenu directement à Chávez.

    Le JDD surenchérit…

    Le 22 janvier 2010, le JDD titre : « Haïti : Les divagations de Chávez » et livre sa propre version :

    « A la tribune, devant un parterre de militaires et dans des propos relayés par la télévision publique ViveTV, Hugo Chávez a étayé sa démonstration en affirmant que « la semaine dernière, les tests américains ont provoqué un séisme de magnitude 6,5 sur l’échelle de Richter dans la ville d’Eurêka, en Californie, sans faire de victimes ». En revanche, la même expérimentation en mer des Caraïbes a, elle « causé la mort d’au moins 140 000 innocents ». Effet voulu de ces opérations militaires, a continué Chávez, le séisme ainsi provoqué a fourni à Washington l’occasion « d’entamer son invasion humanitaire en envoyant au moins 10 000 soldats pour contrôler, en lieu et place de l’ONU, le territoire haïtien ». Difficile à croire ? Visiblement pas pour le leader vénézuélien qui en veut pour preuve la présence en Haïti, avant la catastrophe, du général P. K. Keen, très haut gradé de la Navy, chargé « de superviser les opérations de secours prévisibles ». »

    Les citations sont bien extraites de l’article publié sur le site de Vive [4]. Seulement voilà : il a semble-t-il échappé au rédacteur du JDD que cet article ne se présente pas – et pour cause… – comme la transcription d’un discours de Chávez.

    Le Monde a vu Russia Today

    Où et quand Hugo Chávez a-t-il tenu les propos qu’on lui prête en lui attribuant un texte qu’il n’a pas signé ? Le Monde le tient de source sûre, du moins le croit-il : « Pour la télévision russe Russia Today, qui s’amuse de la paranoïa vénézuélienne, l’administration du président Chávez est convaincue que cette arme est testée pour être, à terme, utilisée contre l’Iran. »

    Qui est « convaincu » ? L’administration du président Chávez, Chávez lui-même ou le responsable de la mise en ligne de l’article du site de « Vive » (qui l’a publié sans le revendiquer) ?

    Peu importe au Monde. Le « quotidien de référence » reproduit la vidéo de cet « amusement » de Russia Today (RT), une chaîne de télévision d’information continue russe lancée en 2005 par l’agence gouvernementale RIA Novosti

    Reste un petit problème dont la journaliste du Monde ne s’est manifestement pas inquiétée. En effet, si la vidéo en question, diffuse un commentaire (apparemment enregistré à Los Angelès) qui attribue à Chávez les propos controversés, il est impossible d’entendre ces derniers : les images montrent seulement Chávez intervenant devant un parterre de civils et de militaires.

    Pis : Grégoire Souchay, dans un articles publié sur le site « La Revolución Vive » (sous le titre « Le Parti de la Presse et l’Argent déclare la guerre à la nouvelle “conspiration chaviste” ! »), a établi que le commentaire en voix off s’impose sur « des images de Chavez datant du 30 décembre dernier qui traitaient… du bilan de la politique énergétique pour 2009. »

    Or, écrit Grégoire Souchay, « après vérification attentive, Hugo Chávez n’a fait AUCUNE déclaration ou allusion sur une quelconque responsabilité américaine dans le déclenchement du séisme. »

    La charge de la preuve de l’existence d’une telle déclaration – « paranoïaque » – de Chávez revenait à ceux lui ont attribuée celle-ci. En l’absence d’une telle preuve, on ne peut que conclure à une nouvelle prouesse du journalisme « professionnel ».

    Henri Maler

  2. Wow, voilà ton billet le plus surprenant!

  3. Il faut toujours faire enquête avant de diffuser une information …

  4. Est-ce que j’ai fait une enquête avant de publier cette info ? Non. Parce que je suis pas mal occupée ces temps-ci et je suis aussi très fatiguée. Mea culpa. Mais il reste que Chavez soutient le régime fasciste iranien. Et curieusement, votre silence à ce sujet est éloquent.

  5. Je ne cherchais pas à te blesser ou être méchant. Nulle besoin de t’excuser, chaque camarade peut faire une erreur. On le fait tous et toutes, moi le premier. Ce sont des choses qui arrivent, on se corrige par après.

    Mais tu as raison, je devrais glisser un mot à ce sujet. Sauf que je devrais le faire aussi pour pleins d’autres sujets et c’est ce qui me noie !

  6. J aime beaucoup ton billet.

    J’en ai sérieusement ma claque d’être obligée de taire certains trucs ou de les maquiller juste parce que je suis supposée « être de ce bord là ».

    Merde tout n’est pas noir ou blanc!

    On se bat contre la domination ou pas?

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :