Aye Ouellet !

Tu ne connais absolument rien de la maternité. De l’accouchement. Et tu viens, encore une criss de fois, faire la morale aux femmes ? Comme je l’ai déjà écrit sur ce blogue, devant l’impossibilité d’avorter et la possibilité de mettre un enfant (peut-être handicapé comme moi) au monde, je choisirai la mort. Je sais que c’est extrême comme façon de penser. Mais il me semble que vous vous foutez comme de l’an 40 de toutes les femmes qui meurent, suite à des avortements clandestins, partout dans le monde.

Toutes les religions monothéistes en n’ont rien à foutre des femmes et de leurs droits. Selon ces dernières, les femmes ne sont que de foutus réceptacles à spermes et à fœtus. Rien d’autre. CALVAIRE ! Est-ce que je pourrais avoir une sexualité, sans le spectre d’une possible interdiction de l’avortement ? Ou je devrais penser à une façon de me tuer, si jamais l’avortement devenait illégal ?

L’Église catholique a beau avoir du sang sur les mains, elle s’en sacre !

5 Réponses to “Aye Ouellet !”

  1. Tu as bien raison, mais il faut maintenant réorienter la stratégie chez les pro-choix. J’y reviendrai. Cette charrue de Tasha Kheiriddin, une soi-disant défenderesse de la libarté individuelle (sic), me donne la nausée:

    http://network.nationalpost.com/NP/blogs/fullcomment/archive/2010/05/17/tasha-kheiriddin-abortion-law-an-unavoidable-debate.aspx

  2. sinon, il y a les capotes…

  3. Ce n’est pas aussi fiable qu’une ligature des trompes…

  4. ouai mais avec les capotes t’attrape pas la ptite vérole

  5. Je le sais. J’avais mal compris ton commentaire.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :