Est-ce que c’est moi ?

Ou le climat est comme un peu déréglé ces jours-ci ? Je comprends que nous soyons en période de canicule, mais il semble que des 43 degrés celsius (avec humidex) je n’en voyais pas vraiment lorsque j’étais petite. Après ça, il va encore il va y avoir des gens pour nier le réchauffement de la planète !

4 Réponses to “Est-ce que c’est moi ?”

  1. Ceci dit, je ne suis pas encore convaincu de l’impact significatif de l’homme dans ce réchauffement, sauf dans les agglomérations urbaines, où c’est bien déjà bien documenté scientifiquement.

  2. Pour répondre à votre question, je pense que c’est vous. Loin de moi l’idée de démentir ou pas le réchauffement de la planète, mais je crois que votre réflexion est erronée. En effet, le réchauffement de la planète est un phénomène complexe à observer. De ce fait, on ne peut appuyer notre argumentation à savoir s’il y a réchauffement de la planète ou non sur des phénomènes locaux et ponctuels. Ce n’est pas parce qu’il fait extrêmement chaud pendant un certain laps de temps à un endroit donné que nous pouvons constater qu’il y a réchauffement de la planète. Rappelez-vous que la dernière canicule de cette ampleur qui s’est vue observer au Québec remonte à 3 années. Le réchauffement climatique repose principalement sur l’augmentation de la température moyenne de la terre comprenant les espaces terrestres et océaniques.
    Pour terminer, vous dites qu’il n’y avait pas de telle canicule lors de votre enfance, je ne sais pas quelle âge vous avez, mais je sais une chose, c’est que l’être humain à un vilain défaut: il oublie très rapidement le passé, même pas si lointain……

  3. La responsabilité de l’être humain dans les changements climatiques globaux ont été aussi très bien documentés scientifiquement. Seulement, leur réfutation (de qualité médiocre d’ailleurs) a reçu plus de publicité.

  4. « Seulement, leur réfutation (de qualité médiocre d’ailleurs) a reçu plus de publicité. »

    Oh, mais ça ne fait pas longtemps que cette soi-disant réfutation a reçu une telle publicité. Sauf qu’il ne faudrait pas que les négationnistes tombent dans le même panneaux que les réchauffistes.

    « La responsabilité de l’être humain dans les changements climatiques globaux ont été aussi très bien documentés scientifiquement »

    Il y a trop de contradictions et trop de mauvaises interprétations statistiques dans la littérature pour que je prête de la crédibilité à une telle chose. Je ne sais pas si c’est vrai ou pas, mais les preuves scientifiques ne me semblent pas assez claires.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :