Plutôt crever…qu’enfanter !

J’ai déjà écrit sur ce blogue que je préférais me suicider advenant que je devienne enceinte et que je ne puisse pas avorter. À moins de 48 heures d’une manifestation des anti-choix à Québec, je réitère ce que j’ai exprimé. Je ne serais d’ailleurs pas la seule femme à poser ce geste. Si jamais je tombe enceinte et que des fous de dieu m’empêchent d’avorter; c’est clair, net et précis que je mets fin à mes jours. Entre la possibilité d’accoucher d’un enfant handicapé et me suicider, mon choix est déjà fait. Ce sera la deuxième option…

3 Réponses to “Plutôt crever…qu’enfanter !”

  1. Bonjour,
    Je suis totalement d’accord pour dire que l’IVG doit être accessible pour tous. Mais de là à dire qu’on préfère se suicider que d’avoir un enfant handicapé, c’est n’importe quoi !
    Les handicapés ont le droits de naître, ils peuvent vivre heureux et rendre leurs parents heureux. Un trisomique peut s’assumer, il suffit d’adapter le socité à sa différence.
    Hitler avait commencer à « genocider » les handicapés. Nous devons nous, les libertaires, prendre le chemin inverse, acccepter les différences et faire tout pour que nos amis handicapés puissent intégrer la vie sociale.
    Salutations amicales et libertaires.

  2. J’en ai tellement bavé à cause de mon handicap. J’ai pensé au suicide. C’est pour ça que je ne veux pas avoir d’enfants. Je ne voudrais pas faire vivre à un être humain (homme ou femme) le même calvaire que j’ai subi.

    Il me semble inutile donc de faire allusion au nazisme. Cette opinion est la mienne, car je dois vivre avec les difficultés liées à mon handicap à chaque jour.

  3. Je vais subir une ligature des trompes dans moins de deux semaines. Donc, pas de menaces de suicide. Rien de ça. Après l’opération. je vais être stérile. Je prends le contrôle sur ma vie et sur mon corps. Mais je dois avouer que l’opération me fait peur.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :