La taxe Ipod ? No way !

Les artisans de la musique québécoise veulent, en ce moment, convaincre le gouvernement conservateur d’ajouter une taxe (de 25 $) sur les lecteurs MP3 et IPod de ce monde. Pourquoi ? Parce que supposément que les redevances, qui leur sont versées suite à l’achat de CD vierges, n’est plus suffisante. Apparemment que ces artistes seraient en train de crever de faim à cause du piratage illégal et les lecteurs de musique portatifs.

Ce que j’en pense ? BULLSHIT ! Ces appareils coûtent déjà très cher. N’aurait été de ma mère qui, l’an dernier, a eu l’argent nécessaire pour m’acheter un IPod à Noël, je n’aurais rien eu pour écouter de la musique lors de mes déplacements. Je n’aurais pas eu les moyens de payer 172$ pour cet appareil.

Ces artistes, au lieu de quêter auprès du gouvernement, devraient faire un examen de conscience sur le pourquoi que leur musique leur rapporte moins qu’avant. Serait-ce parce qu’elle est moins bonne ? La majeure partie de la musique que j’écoute est en anglais. Pourquoi ? Parce qu’elle est meilleure, bon sang ! J’écoute beaucoup de métal ces temps-ci et il est est en grande partie en anglais. Si je n’écoute pas de métal en français, c’est parce qu’il n’y aucun groupe francophone de métal qui me plaît. Je ne choisis pas ma musique sur l’unique critère de la langue, mais bien sur la musique et les paroles.

Le parolier Luc Plamondon a récemment demandé la démission d’une membre de l’équipe du Festival d’été de Québec, à cause que la chanson francophone serait selon lui, sous représentée. Et en plus de ça, il a le culot d’arriver de Suisse (où il doit avoir cacher de l’argent pour ne pas payer d’impôt), afin de demander une taxe sur les lecteurs audio portatifs !

Les spectacles francophones sur les Plaines étaient conçus sur mesure pour les têtes grises. Un show de vieux chanteurs français essayant tant bien que mal de chanter  des chansons québécoises et Lara Fabian ! Rien de très excitant ! Après ça,  il y en a qui viennent chialer que les festivaliers préfèrent les spectacles de Black Eyes Pea et de Rammstein (dont la grande partie des chansons sont en allemand) !

Pour conclure, au lieu de geindre et de quêter pour une autre maudite taxe, les artistes québécois devraient commencer par se demander pourquoi leur musique n’est pas plus populaire que ça. Et je le répète encore une fois: dans bien des cas, ce n’est pas une question de langue. Mais plutôt une question de goûts musicaux.

Publicités

2 Réponses to “La taxe Ipod ? No way !”

  1. Excitant…quoique existant est un lapsus pertinent! 😉

    Bravo! J’aime! Et ça me donne envie de t’embrasser! 😉

    Ceci dit, je suis un ardent défenseur de la culture et des artistes québécois, mais je suis plus méchant envers les « veudettes », ceux que tu as critiqués avec tant de brio ici! 🙂

    Connais-tu Mononc’ Serge? (en vlà un qui a fait son nom avec de la copie Internet pour publiciser ses spectacles)

    http://www.mononc.com/

  2. Merci d’avoir signalé cette erreur. Je connais Mononc’ Serge, mais je n’aime pas vraiment sa musique.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :