Appel aux progressistes – Il faut sauver CKIA !

 

CKIA, une radio communautaire de la région de Québec, vit une crise sans précédent. Au début décembre, la direction de la station a dû se résoudre à licencier la majorité de ses employés. À l’heure où nous écrivons ces lignes, c’est la survie même de la station qui est en jeu. En devenant membre de la station, vous pouvez faire toute la différence.

Qu’est-ce que CKIA?

CKIA est une station communautaire de Québec, né il y a 25 ans, sous le nom de Radio Basse-ville. Pendant longtemps, ce fut la radio du mouvement communautaire, «la fréquence la plus à gauche sur la bande FM». Depuis le milieu des années 1980, bien de l’eau a coulé sous les ponts. Aujourd’hui, peu de groupes communautaires ressentent le besoin de produire une émission de radio, il en reste certes quelques uns mais la majorité de la programmation est réalisée par des producteurs bénévoles indépendants.

CKIA est une voix singulière dans la région de Québec. Musicalement, la station ne carbure pas au hit-parade et permet d’entendre une mosaïque musicale pour le moins éclatée [allant du classique au heavy-métal, en passant par le jazz et le hip-hop]. C’est aussi la seule fréquence où l’on peut entendre la diversité culturelle de la ville. Il y a notamment des émissions haïtiennes, latino-américaines et autochtones. C’est aussi la seule fréquence qui diffuse régulièrement une parole féministe, libertaire et de gauche. C’est la seule fréquence où les mouvements sociaux sont les bienvenus et où les enjeux de quartier sont jugés importants.

Qu’est-ce qui se passe?

Comme toutes les radios communautaires, CKIA a des finances pour le moins précaires. Des raisons conjoncturelles et structurelles expliquent la crise actuelle. Pour faire une histoire courte, le financement récurrent de la station –les subventions– couvrent à peine les frais fixes tel que la location des studios, de l’antenne, les droits d’auteurs, etc. Tout le reste est assuré par de l’auto-financement ou des projets particuliers. Cette année, l’équilibre traditionnel s’est rompu et les finances de la station ont plongées radicalement dans le rouge. Le coup de grâce a été donné par une subvention qui tarde à arriver avec pour résultat des mise-à-pied pour cause de caisse complètement à sec et d’un niveau d’endettement record.

Le conseil d’administration travaille sur des solutions à moyen et long terme mais c’est insuffisant. Dans l’immédiat, c’est la survie même de la station qui est en jeu. Il faut trouver des sous, et vite, pour faire le pont entre le moment présent et le prochain cycle budgétaire «normal». Peu d’avenues s’ouvrent à nous à part le financement populaire.

Un appel à tous et toutes

Comme vous le savez, la conjoncture politique dans la région de la capitale nationale n’est pas très bonne. À Québec dans les médias, c’est bien connu, la droite domine. Il n’est pas exagéré de dire que CKIA constitue la seule présence radiophonique authentiquement de gauche politiquement sur la bande FM. Cette présence est rigoureusement essentielle pour l’émergence d’un contre-discours et un minimum de diversité d’opinion. Plus que jamais, nous avons besoin d’une vigoureuse alternative à la médiocrité des médias de masse. Nous sommes d’avis que Québec ne peut pas se passer de la voix de CKIA. Il nous semble que c’est un enjeu qui devrait toucher tout le monde et qui dépasse les frontières de la ville. C’est pourquoi nous faisons un appel à toute la gauche de la province : camarades, devenez membre de la station, faites adhérer votre organisation, envoyez un don ! Et, de grâce, faites ça avant Noël.

La carte de membre se vend 20$. Avec 500 nouveaux membres on respire. 1 000 on est tiré d’affaire. 10 000 on a réglé tous nos problèmes… Vous pouvez faire la différence, merci de faire circuler cet appel dans vos réseaux.

On peut devenir membre de la station et / ou faire un don sur internet –via Paypal– en cliquant sur le lien suivant : http://www.ckiafm.org/membre.html

Solidairement,

Collectif anarchiste La Nuit (UCL-Québec)

Producteur de «Voix de faits» sur les ondes de CKIA

Publicités

Une Réponse to “Appel aux progressistes – Il faut sauver CKIA !”

  1. La survie de CKIA est aujourd’hui beaucoup plus menacée. Si vous en avez les moyens; svp, donnez !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :