Folie ? Oui, mais pas juste ça !

«Expliquer les gestes atroces de Anders Behring Breivik par des opinions politiques est inutile. Ils sont l’excuse d’une psychopathie grave.»

Cet article est une réaction à ce message écrit sur Twitter, par le chanteur Dan Bigras cette semaine. Il est évident que le responsable des attentats terroristes survenus en Norvège souffre d’un grave problème mental. Mais pourquoi, au nom d’une santé mentale défaillante, nous passerions sous silence ses opinions politiques d’extrême-droite ? Je pense qu’il est évident que pour avoir commis autant d’atrocités lors de la Seconde guerre mondiale, les nazis devaient avoir des problèmes entre les deux oreilles ! Même chose dans le cas des néo-nazis qui agressent des personnes non-blanches, sans aucune raison apparente. Les horreurs de l’Holocauste furent et sont toujours condamnées. Pourquoi alors les oublier lorsqu’un partisan nazi les fait ressurgir ?

7 Réponses to “Folie ? Oui, mais pas juste ça !”

  1. Pour éviter toute ambiguïté, sachez que je condamne avec la même vigueur les horreurs survenues en Union Soviétique (pensons à la famine provoquée en Ukraine), dans la Chine maoïste et j’en passe. Une dictature, qu’elle soit de gauche ou de droite, est une abomination qui ne devrait pas exister.

  2. Il y a des cas d’individus vraiment schizophrènes, des gens qui entendent des voix. Il y a des gens qui souffrent de dépression chronique et qui ruminent toujours des idées sombres. Il y a plein d’autres troubles identifiables, des pathologies qui font faire aux gens des trucs irrationnels – rarement tuer du monde.

    De quoi Breivik souffrait au juste? Est-il né avec ça dans ses gènes? Moi je pense qu’il a eu une maladie mentale qui s’attrape.

  3. Maladie mentale qui s’attrape? Je vais méditer là-dessus…

  4. Lorsque des anarchistes, des séparatistes et des membres mouvement étudiant du Québec commettent des actes de violence, on crée une escouade policière politiquement orientée comme le GAMMA pour la réprimer et des jeunes économistes pleines d’avenir, appuyés par le médias de masse, prétendent que ces actes de violence représentent l’ensemble du mouvement.

    Mais quand il s’agit de la drouate sioniste islamophobe, ce sont des événements isolés et ce sont des malades mentaux, et on va même jusqu’à dire qu’il y aura d’autres tueries de ce genre parce que, sur le fond des choses, Brevik avait raison! (allez voir Poste de Veille si vous êtes en pénurie de laxatifs http://www.postedeveille.ca/ )

    J’ajouterai qu’étant donné les nouvelles circonstances et comme nous ne devons plus prendre aucune chance quand il s’agit de terrorisme et d’insécurité😉 , je propose la création d’une nouvelle escouade policière de profilage politique au Québec, le GAIS😉 , i.e. le Guet des Activités Islamophobes et Sionistes, ce qui ne plairait certainement pas à une certaine jeune économiste pleine d’avenir!😉 La première cible de cette escouade serait le militant islamophobe sioniste militaro-terroriste très populaire Éric Duhaime.😉 Par la suite, cette escouade ciblerait le chapitre du Québec de B’nai Brith Canada, une association de provocateurs sionistes et racistes fort reconnue…

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2011/07/25/massacre-en-norvege-registre-des-armes-a-feu-et-islamophobie-sioniste/

  5. « Mais pourquoi, au nom d’une santé mentale défaillante, nous passerions sous silence ses opinions politiques d’extrême-droite ? »

    Bof, je dirais que Brevik est d’une drouate pas si extrême, moins que plusieurs mouvements et partis d’extrême drouate. Plusieurs intellectuels (sic) de centre-droit sont d’accord avec son discours.

  6. Une émission à visionner pour comprendre les liens pouvant exister entre le christianisme et l’extrême-droite: http://www.canald.com/webtele/operation-nation-aryenne-16152/

  7. «Maladie mentale qui s’attrape? Je vais méditer là-dessus…» Il me semble qu’aucune maladie mentale ne peut «s’attraper» mais il semble y avoir des causes génétiques, à certaines d’entre elles. Exemple: dans une famille, si une personne a souffert de dépression, les autres membres de la famille ont + de chance d’en souffrir également.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :