Manipulation signée Régis Labeaume

« Avec toutes nos folies au printemps, j’espère juste qu’on n’est pas en train d’échapper quelque chose. C’est sûr qu’il y a des gens qui veulent mettre la main sur Phoenix. On n’est pas les seuls »

Comme un enfant à qui on refuse une faveur, le maire de Québec a recommencé son éternel chantage, au sujet d’un éventuel retour d’une équipe de la LNH à Québec. En fait, ce n’est pas du chantage, c’est une tentative de manipulation ! Il n’a pas encore compris qu’il existe des règles en démocratie ? S’il ne voulait pas avoir de délais, il n’avait qu’à faire en sorte que l’amphithéâtre soit payé entièrement par le privé. Mais ça semblait trop compliqué pour lui, on dirait. Damn ! On parle quand même d’un investissement de 400 millions de dollars, et selon lui, les député(e)s n’auraient pas le droit d’en débattre !?

Il y a un grand manque de logements sociaux. Le transport en commun manque de financement. Si le projet d’amphithéâtre tombe à l’eau, je ne verserais pas une ostie de larme. J’en serais même très heureuse !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :