Deuxième congrès de l’UCL : Construire nos outils pour réparer le monde

Communiqué pour diffusion immédiate

8 septembre 2011 // L’Union Communiste Libertaire (UCL), une organisation anarchiste québécoise qui aura bientôt 3 ans, a tenu son deuxième congrès la fin de semaine dernière à Montréal. Les sympathisantes, sympathisants et membres du Collectif anarchiste La Nuit de Québec, du Collectif Emma Goldman de Saguenay et du Collectif de Montréal se sont réuni-e-s en compagnie de quelques observatrices et observateurs de Gatineau. L’événement a su susciter une vague d’optimisme chez les compagnes et compagnons qui y ont participé, un engouement renouvelé qui se répercutera concrètement dans les activités de l’organisation et la participation quotidienne aux luttes pour le changement social.

Dans le contexte du développement d’un mouvement étudiant combatif qui pourrait mener à une nouvelle grève générale à l’hiver, il a été résolu de faire de la lutte étudiante une priorité dans le plan d’action de l’organisation pour les prochains mois. Un journal spécifiquement anarchiste ayant trait au mouvement étudiant sera publié et diffusé dans plusieurs villes. De plus, il sera tenté de développer des liens de solidarité active entre le milieu étudiant et les autres secteurs en lutte contre les mesures d’austérité budgétaire.

Afin de favoriser des rapports plus égalitaires et donner une place plus prépondérante aux luttes féministes, un Comité Femmes non-mixte a été fondé. Le congrès a également été l’occasion de renouveler entièrement le secrétariat fédéral, dont la composition atteint maintenant la parité femmes/hommes et une représentation géographique satisfaisante. Dans le contexte de la création de l’escouade GAMMA par le Service de Police de la Ville de Montréal, une escouade spécialisée dans la surveillance et la répression des mouvements politiques anarchistes et radicaux, l’Union Communiste Libertaire s’est dotée d’un nouveau fonds de défense légal pour ses sympathisantes, sympathisants et membres.

Nous avons eu le plaisir de recevoir de sympathiques délégués des organisations communistes libertaires Common Cause d’Ontario et Alternative Libertaire de France. De même, nous souhaitons remercier l’Internationale des Fédérations Anarchistes, la First of May Anarchist Alliance, Common Cause, la Federazione dei Comunisti Anarchici, la Libertarian Communist Federation, la Workers Solidarity Alliance et la Fédération Anarchiste de France pour leurs messages de solidarité en vue du congrès.

Partageant l’expérience de plus d’une dizaine d’années de militantisme communiste libertaire au Québec, les sympathisantes, sympathisants et membres de l’Union Communiste Libertaire participent activement aux mouvements sociaux qui secouent la province et au développement théorique des idées anarchistes. Motivé-e-s par une alternative libertaire cohérente face au désordre de la société capitaliste et patriarcale, les militantes et militants s’appliquent, en public comme en privé, à lutter contre toutes les formes d’oppression et à transformer la vie. Où que vous soyez au Québec, l’UCL est une organisation anarchiste dynamique et facilement contactable, engagée à supporter et outiller les militantes sociales et militants sociaux intéressé-e-s par nos idées.

Embrassade solidaire,
Secrétariat fédéral.

Union Communiste Libertaire
ucl@causecommune.net
http://www.causecommune.net
Union communiste libertaire a/s E. H.
C.P. 55051, 138 St-Vallier Ouest
Québec (Québec), G1K 1J0

-30-

2 Réponses to “Deuxième congrès de l’UCL : Construire nos outils pour réparer le monde”

  1. Vous citez bien des organismes étrangers, mais quelles personnalités locales étaient présentes??? Il y avait combien de personnes?

  2. Premièrement, je ne nommerai personne ici. GAMMA, vous connaissez ? Et combien de personnes ? J’en ai aucune idée. Je n’ai pas porté attention à ce détail.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :