Machination ou quoi ?

Vous avez sûrement vu les images de Nord-Coréens et de Nord-Coréennes en pleurs, lors des funérailles du dictateur Kim Jong-il. Je ne comprends pas comment des personnes vivant sous une dictature stalinienne peuvent pleurer la mort de leur bourreau ! Selon moi, ces personnes ont dû être payées ou forcées à feindre leur tristesse. Je ne crois pas que les Allemands et les Allemandes ont eu le même type de réaction, au moment de la mort d’Adolf Hitler.

Ce qui me désole encore plus, c’est que la mort de ce dictateur ne sera pas le début de la liberté pour le peuple nord-coréen. Ces hommes, femmes et enfants vivent sous l’une des dictatures les plus dures de la planète. Pendant que le régime soulignait avec faste la mort du bourreau national; ces derniers crevaient de faim. Ils continueront à vivre dans la misère, encore et encore…

5 Réponses to “Machination ou quoi ?”

  1. Je pense que tu sous-estimes l’état de servilité dans lequel on peut plonger des êtres humains.

  2. Ils sont obligés de pleurer car l’administration évalue la qualité citoyenne de tous les Nord-Coréens. Bref, tous les citoyens sont fichés et évalués.

  3. Torkhel Says:

    Oui et non!
    Certes ils ont été obligé à pleurer mais si la dictature venait a disparaître, elle leur manquerait (pendant un temps). A ce stade et depuis le temps que cela dure la population est soumise à ce que l’on pourrait appeler un syndrome de Stockholm de masse.
    Staline fut pleuré, et nombreux furent ceux qui continuèrent a lui rendre hommage après sa mort.
    Ces gens sont asservis à une image « paternelle et protectrice ».
    C’est ce qu’on appelle le culte de la personnalité, il marche a merveille.

  4. Edidnac Says:

    Lors des discours de Staline, le premier qui arrêtait d’applaudir était (à vérifier) condamné au goulag … Ici celui qui ne pleure pas risque également quelque chose, la peur, toujours la peur.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :