Manifestation nationale du FRAPRU, à Montréal, le 4 février

À quelques semaines du prochain budget du gouvernement du Québec, le FRAPRU est très inquiet pour l’avenir du logement social.

Dans son budget 2011-2012, le gouvernement Charest a réduit du tiers le nombre de nouveaux logements sociaux financés annuellement par le programme AccèsLogis.

Alors que les 3000 unités financées en 2009 et 2010 étaient largement insuffisantes pour répondre aux besoins criants des 260 000 ménages québécois ayant des besoins impérieux de logement, l’annonce dans le budget 2010-2011, d’à peine 2000 unités, est une véritable insulte.

Pendant ce temps…

• des régions « ressources », comme l’Abitibi et la Côte-Nord, sont aux prises avec de graves pénuries de logement locatif ;

• des villes, comme Matane, Joliette et Rimouski, ont vu les loyers augmenter de plus de 20% depuis l’automne 2005 ;

• la situation est dramatique pour les Autochtones, même quand ils vivent en milieu urbain ;

• la pauvreté d’une large part des ménages locataires, dont 55,3% vivent dans la région métropolitaine de Montréal, fait en sorte qu’une forte proportion consacre un pourcentage beaucoup trop élevé de son revenu au loyer ;

• les mises en chantier de logements locatifs sont en baisse.

Au cours des trois premiers trimestres de 2011, à peine 5767 logements locatifs ont été mis en chantier à l’échelle du Québec. C’est 10 % de moins qu’à pareille date en 2010. Si la tendance se maintient, le nombre de logements locatifs mis en chantier en 2011 sera le plus bas des dix dernières années.

Pendant, ce temps… il se construit deux fois plus d’unités de condominiums. Sur l’île de Montréal, à peine 348 logements locatifs ont été mis en chantier au cours des dix premiers mois de 2011, dont une infime poignée dans les quartiers centraux, alors que c’était le cas de 5625 condos.

Pour s’attaquer efficacement aux problèmes de logement, ça prend des investissements importants dans le logement social dès le prochain budget.

Charest ! Bachand ! Ça prend 50 000 logements ! Soyons en grand nombre dans la rue le 4 février.

Rassemblement à 13h00, devant le bureau du Premier ministre du Québec Jean Charest à Montréal, Sur la rue McGill College, au coin de la rue Sherbrooke. Marche dans les rues du centre-ville de Montréal.

Transport organisé à partir de différentes villes, informez-vous auprès de votre comité logement.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :