Retrait du militantisme

J’ai pris la décision de me retirer du militantisme, pour une durée indéterminée. Je n’ai plus aucune implication militante. Je ressens trop d’amertume, de douleur et de rage à cause du bordel causé par la mort de l’UCL. Je reviendrais peut-être à la militance un jour. Mais ce changement était inévitable. L’envie de me retirer revenait sans cesse dans mon esprit. J’ai décidé d’être honnête avec moi-même. Je ne sais pas encore ce qu’il adviendra de ce blogue. Je n’ai pas pris de décision encore.

Mise à jour 28 février: Je ne vais pas supprimer mon blogue finalement. Cependant, je ne sais pas quelle tournure il va prendre, étant donné que je ne suis plus une militante.

Une Réponse to “Retrait du militantisme”

  1. C’est vraiment très dommage. Je lis ton blog depuis des années et il est toujours resté une référence pour moi. Pendant un bout de temps, les seules nouvelles que j’avais des anars de Québec, ou presque (quand par exemple l’ex-collectif La Nuit devenu l’Atelier écrivait rien), venaient de toi.

    J’ai parlé du débat actuel avec quelques personnes de l’UCL/ex-UCL et on m’a plutôt rassuré, je pensais que ce n’était pas assez grave pour que des gens se mettent à foutre le camp. Au contraire, je pensais que les tensions se relâchaient par une discussion franche.

    En tout cas, prends du temps pour réfléchir avant de flusher ton blog. Je pense qu’il a une contribution politique positive et il y a pas mal de gens qui le lisent. Au départ, je dois même avouer que je me suis plus ou moins inspiré de ta démarche pour créer mon propre blog.

    Il y a aussi d’autres collectifs incroyables qui existent (j’ai visité les futurs locaux de la Page Noire à Québec, c’est vraiment prometteur), et la possibilité de travailler seul-e ou de restructurer. Une organisation, c’est essentiellement du papier, les individus extraordinaires qui la composent survivent à son démantèlement!

    *

    Je suis assez déchiré actuellement: je veux pas me mêler de ce qui me regarde pas (jamais été membre de l’UCL) mais je ne veux pas non plus faire faux-bond à des ami-e-s en qui j’ai confiance.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :