Archive for the Désir de liberté Category

Citation de la semaine

Posted in Citations, Désir de liberté on 31 août 2014 by Arwen

« Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude. »

Albert Camus

Publicités

Image de la semaine

Posted in Désir de liberté, Images on 18 avril 2012 by Arwen

Citation de la semaine

Posted in Citations, Désir de liberté on 14 janvier 2011 by Arwen

«Les peuples ne devraient pas craindre leurs gouvernements. Ce sont les gouvernements qui devraient craindre leurs peuples».

Ma liberté

Posted in Désir de liberté, Réflexions on 1 novembre 2008 by Arwen

Je m’étais fait demander à un moment donné sur ce blogue, quelle était ma conception de la liberté. Je n’y avais jamais répondu. Aujourd’hui, sans raison apparente, j’ai de l’inspiration, alors autant mieux en profiter !

Liberté. En voilà un terme qui veux dire beaucoup, beaucoup de choses. Un concept repris à toutes les sauces et qui fut tellement galvaudé. Je n’ai pas envie ce soir de me lancer dans l’écriture d’un pavé ou dans une argumentation politique compliquée. Je vais donc faire ça simple.

Lorsqu’on me demande ma façon de voir la liberté, la première chose qui me vient à l’esprit est le pouvoir de contrôler son existence, sans qu’un tiers n’ait son mot à dire (ou de barrière à placer). Seulement nous-mêmes et personne d’autre ne savent ce que nous voulons et ce que nous devons faire. C’est selon ce principe que je suis férocement pro-choix: aucun homme politique ou religieux ne peut savoir et décider ce qu’une femme doit faire lorsqu’elle se retrouve avec une grossesse imprévue.

J’en viens à mon deuxième point: la liberté d’agir. Je ne parle pas ici de pouvoir porter atteinte à d’autres personnes (agressions, meurtres, viols), mais de pouvoir agir comme nous le désirons, sans que cela ne porte atteinte aux autres personnes de la société et à leur liberté. Une personne désire consommer des drogues ? Qu’elle le fasse ! La réglementation et la répression étatique dans ce domaine sont totalement absurdes; car c’est l’État qui choisit à la place de l’individu.

Pour terminer, mon troisième et dernier point: la liberté de parole. Il y a encore énormément de répression étatique et policière dans le monde pour contrer la liberté d’expression (le cas de la Corée du Nord dont j’ai parlé dans un article publié aujourd’hui en est un exemple très frappant). Cependant, selon moi, cette liberté de parole ne devrait pas favoriser l’incitation à la haine (comme dans le cas de la propagande néo-nazie et raciste). À savoir si celle-ci devrait être interdite, je ne sais pas encore. Mais le coeur me lève lorsque j’apprends qu’un jeune journaliste afghan devra passer 20 ans en prison pour avoir critiqué l’Islam. Et dire que de nombreuses personnes osent appeler cela une démocratie…

En réponse à l’Anarcho-pragmatiste

Posted in Anarchisme, Critique du nationalisme, Désir de liberté, Internationalisme, Opinions politiques on 20 avril 2008 by Arwen

«comment améliore-t-on la situation en restant dans le Cacanada et comment détériore-t-on la situation en se séparant?»

Je vais tenter une réponse, qui ne sera complète, ni parfaite. En tant qu’internationaliste, je suis autant opposée à l’État québécois qu’à l’État canadien. Je m’oppose autant aux États (gouvernements) qu’aux nations. J’ai été souverainiste (et nationaliste) pendant six ans de temps. Je crois donc être bien placée pour affirmer que d’être souverainiste, c’est également être nationaliste. J’pourrais exposer ma vision du nationalisme dans un futur billet, mais aujourd’hui le temps me manque.

Je ne crois pas que la séparation du Québec améliorait la situation pour les classes défavorisées parce que tout ce que ça changerait, ce serait de changer le nom de l’État qui les opprime. La classe ouvrière continuerait de se faire exploiter jour après jour. J’pourrais te resortir mon éternel argument selon quoi l’ennemi de ces personnes n’est pas le Canada; mais le capitalisme. Et je ne crois pas qu’accéder à la souveraineté entraînerait une réduction de l’État. Les États des diverses nations dans le monde sont tout aussi obèses et tentaculaires.

Selon moi, la liberté pour les gens de la classe ouvrière (partout dans le monde, pas juste au Québec) passe par une réappropriation de leurs existences, par eux-mêmes et non par des patrons, des policiers et des partis politiques. Je me sens beaucoup plus solidaires avec les opprimé(e)s de la planète, qu’avec les bourgeois(e)s du Québec. Ce que je désire c’est la liberté pour les hommes, les femmes et les enfants. Pas une liberté pour une nation. Une nation…c’est artificiel en fait ! C’est juste un concept !

Tu l’as écrit sur ton blogue que j’en avais rien à foutre du Québec et du Canada. Ce qui est tout à fait vrai. Je m’oppose aux deux en fait. Tu fais donc fausse route en prétendant que je suis donc pour le maintien du Québec dans le Canada (ce qui ne fut jamais le cas d’ailleurs). Ma position est en une de cohérence. Ce serait carrément illogique pour moi d’appuyer la séparation. D’ailleurs, je ne m’oppose au souverainisme québécois parce que ce projet est entre autre porté au Québec pour le PQ. Je critique cette position politique, peu importe la personne (ou le parti) qui en fait la promotion. Ce qui signifie que je suis autant contre le désir souverainiste du PQ….que celui du PCQ.

Citation de la semaine

Posted in Citations, Criss de religions !, Désir de liberté on 12 avril 2008 by Arwen

«Ne se mettre à genoux que pour cueillir une fleur»

Jacques Brel